12è CIRCONSCRIPTION DE PARIS | ÉLECTIONS LÉGISLATIVES | 11 & 18 JUIN 2017

UNE FRANCE FORTE DANS UNE EUROPE QUI PROTÈGE

Au lendemain du Brexit, il convient de renforcer le rôle de l’Europe notamment en matière de sécurité, de contrôle des frontières et d’immigration. Pour cela, nous n’avons pas besoin d’un nouveau traité qui prendrait des années à être négocié ou d’un élargissement de l’Union européenne, mais d’un axe franco-allemand fort et de coopérations renforcées. La politique étrangère de la France doit défendre les intérêts de la France, aussi nous proposons de :

 

  • Maîtriser l’immigration

Instauration de quotas annuels d’immigration établis en fonction de nos besoins économiques et de notre capacité à accueillir. Renforcement des exigences du regroupement familial.

Réforme du droit d’asile pour que toute demande soit examinée dans des délais réduits et que les déboutés soient effectivement éloignés dans le cadre d’une politique commune aux pays de l’UE.

Restriction des conditions d’accès à la nationalité française.

Eloignement systématique des clandestins.

Accès aux allocations familiales et au logement conditionné à deux années au moins de cotisations en France ; remplacement de l’Aide Médicale d’Etat.

Maintien du contrôle de nos frontières tant que Schengen n’aura pas été profondément réformé.

Création d’un corps de garde-frontières européen.

Attention! En Marche n’affiche aucune fermeté en matière d’immigration et ne prévoit aucune réforme de l’espace Schengen.

 

  • Redonner aux armées les moyens de leurs missions

Augmentation du budget de la Défense pour atteindre 2% du PIB, renforcer les effectifs et leur entrainement, moderniser les équipements, pérenniser la dissuasion nucléaire et créer une cyber défense.

Redéfinition d’une stratégie globale de défense, amélioration des capacités opérationnelles de nos armées et redimensionnement de l’opération Sentinelle.

Amélioration de la condition militaire à travers notamment la rénovation des logements dans les casernes et un meilleur accompagnement des conjoints.

Favoriser l’intégration dans un emploi des militaires en fin de contrat et offrir plus de débouchés aux anciens militaires.

Création d’un fonds européen de Défense pour mutualiser certaines dépenses.

Attention! En Marche tente de faire croire à un faux retour au service militaire obligatoire, mais se contente d’un hypothétique service d’un mois, coûteux et inutile.

 

  • Renforcer le rôle de l’Europe

Réaliser une véritable convergence fiscale et sociale de l’espace européen, notamment pour les entreprises.

Permettre à l’Europe de défendre ses intérêts dans la compétition commerciale internationale en mettant en place de nouvelles règles de réciprocité, notamment en matière d’accès aux marchés publics.

Renégocier la directive européenne « travailleurs détachés » pour mettre fin au dumping social.

Œuvrer pour une souveraineté numérique européenne et une Europe de l’énergie.

En finir avec les élargissements : la Turquie n’a pas sa place dans l’Europe, il faut élaborer avec elle un partenariat.